Camping à Stanthorpe

Publié le par chris&jan

Hello again!

Nos anges gardiens se sont bien penchés sur nous, à Roissy au mois d’août dernier, lorsqu’ils nous ont fait rencontrer Peter et Vonnie qui rentraient en Australie après un séjour en France et en Belgique.
Depuis, ils nous ont accueillis mille et mille fois, toujours avec autant de gentillesse et d’à propos et il est clair que le séjour ici a été grandement facilité par leur présence discrète et leur appui constant.



 - Camping avec les kangourous, ça vous dit ?! Vonnie, toujours enthousiaste, prend la direction des opérations. On finit par caler une date pratique et vendredi dernier nous voilà partis pour Stanthorpe, dans le National Park de Girraween. Météo parfaite, soleil doux et nuit étoilée, ça c'est de l'organisation!!

.

Euh… pour les initiés de ma famille, ce départ en camping n’est pas exactement ce que nous avons connu pendant nos années de scoutisme. Le break est plein et la remorque derrière aussi. Disons que nous prenons à 4 ce que nous emportions pour une troupe de 30!
Mais quelle rigolade, quel plaisir que de monter en fin de journée après 3 heures de route, des tentes modernes aussi pratiques qu’étanches, des matelas aussi doux que secs, garnis de duvets aussi chauds que légers!





 
Et on prépare le repas. Festival de bouteilles de gaz, de lampadaires, cuisinière, de petits plats dans les grands, barbecue australien (une religion ici)


et même - allez je ne résiste pas- un feu de bois qui va nous rougir le visage de plaisir et de chaleur toute la soirée.

 



Les kangourous, pour notre plus grand plaisir, ne sont pas farouches sans être envahissants et viennent tenter leur chance près des tentes ou à notre table!






Les Laughing Kookaburras, eux, sont ébouriffés, audacieux et efficaces :



L’un d’eux d’un vol précis et bien calibré, plonge sur Vonnie,














lui pique presque à la bouche, sa tartine amoureusement grillée et s’envole un peu plus loin immédiatement attaqué par un magpie qui lui pique son butin et le passe à … Albaladejo qui marque entre les poteaux !


 

















 Le sommeil vient très vite, aidé par la descente de quelques verres de Shiraz, et autre Pinot Noir, quand ce n’est pas du Merlot avec des kangourous…
Blanc sur Rouge, rien ne bouge.
Dormez braves gens !


Les petits bonds de nos hôtes les kangourous s'entendent dans la nuit autour des tentes, inoubliable...


 

Le lendemain, soleil léger, ciel bleu, escalade des « pyramides » résurgence granitique, où l’érosion a fait son œuvre et permet de bien belles vues










Rencontres au sommet avec des criquets et des centaines de chenilles processionnaires (attention pour poser les mains)



 


















Repas, vins, repos, balades, jeux de cartes, lecture, observation des animaux : ce n'est pas tous les jours que les kangourous s'offrent ainsi et nous ne nous en lassons pas! 



















 Qu'il est bon de prendre le temps de vivre. Vonnie est chef-infirmière dans un service d’enfants à l’hôpital de Brisbane, Peter est architecte dans un cabinet qui travaille à 300%, les vols de nuit ... ça use tout ça.


Dimanche, nous décidons de prendre le chemin des écoliers et a
u détour d'un virage,  surprise,  nous avisons un panneau "chez Jean-Claude" ! Nous ralentissons pendant quelques kilomètres pour chercher ce nid de grenouilles que nous finissons par trouver sur une petite corniche surplombant un paysage vallonné splendide. Le gars a tout compris : il a un ULM dans son jardin et s’en sert autant qu’il le peut!

L’intérieur est raffiné avec une dominante provençale ; les affiches au mur, ainsi que les cartes postales « d’époque » sont parfaitement évocatrices de notre pays ; des petits drapeaux du Canada et St Pierre et Miquelon élargissent les frontières.

 

Pour mes frangins et notre ami Philippe de Toulouse, devinez un peu ce que représente l’affiche qui est au dessus de notre table ? Je vous le donne en mille, Emile : la fête du cochon à Bagnac-sur-Célé (Lot)

Les escargots ont le goût d’escargot et notre ami Peter fait un effort visible pour tenter l'aventure! Les petits plats sont délicieux, Jean-Claude et sa femme charmants. Quel voyage instantané en France, nous sommes tous sous le charme!

 


Avant de rentrer à Brisbane, Peter et Vonnie nous emmènent au couchant du soleil à Byron Bay, le point le plus à l’Est du continent australien, son phare et ses plages bien connus.

 


Quel week-end ...  Thank you so much dear Vonnie, dear Peter !

Cheers,
Jan et Chris

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fabienne TREBUCQ 22/05/2008 14:11

j'étais plutôt fière de mois d'avoir déjà organisé des barbeuques au fin font de Joshuha tree national park ou anza borrego canyon (californie), mais votre organisation sans faille me donne des idées, et je m'applatis humblement devant une telle débauche de matériel !!
Je reste un peu sur ma faim quant à la description des vins australiens des plus délicats et que je rêve de connaitre.
Bande de petits vénards, j'ose penser que vous levez vos verres avec une petite pensée pour nous !!
A bientôt sur les ondes....

Henri 21/05/2008 23:17

Superbe ces deux derniers reportages !

Henri.

denis 21/05/2008 20:57

En même temps, dormir à la belle étoile au milieu des mygales, des serpents à sornettes et des zoliphants roses c'est pas prudent !

Il est temps de rentrer !!!

Elles en sont où vos valises ? Comment ? Pas encore faites ? Tsssssssssssssssssssss !!!!!

Jeffclédedouze 20/05/2008 20:11

Ouais, et alors.
Chez nous aussi on a des grandgouroux en liberté dans nos zoo.
Puis quand on campe, y viennent pas nous déranger, au moins.
Pfuuuuiiiiit .

Même pas jaloux, non non...ou juste un peu, ou à peine...si peu...

Grrrrrrrrrrrrrrrrrr

bises

Jeff

(mme Chris, t'en a encore des belles nhistoires comme çà ??)

René-Pierre 19/05/2008 18:29

Bon, je ne sais plus si je dois encore vivre par procuration!
Y'en a marre et jan ai marre!

C'est trop interessant.